La peur d’être visible, de s’exprimer, de se mettre en avant est courante chez les accompagnantes. Peut-être as-tu déjà entendu parler de ses peurs sous l’intitulé : blessure de la sorcière.

Ce syndrome étrange est une sorte d’auto-censure, qui peut te freiner dans ton expression.

Par exemple lorsqu’il s’agit de parler de ce que tu proposes, de mettre en avant tes offres, etc… A ce moment là, la peur de te mettre en avant ou d’affirmer ton message, ta vérité au grand jour se manifeste. Parfois au point de t’empêcher de communiquer tout court.

Pourquoi parle-ton de syndrome de la sorcière ?

Tu peux vraiment te sentir en danger de t’exprimer, comme si tu allais être « brûlée » telle une sorcière sur la place publique.

Cette peur viscérale se manifeste dans le corps. Elle n’est pas rationnelle.

Tu peux redouter d’être prise pour cible si tu t’autorises à parler de ta relation au divin, de guérison, de soin naturels, de sexualité, ou tout simplement si tu transmets haut et fort toute la singularité / « bizarrerie » de ce que tu fais.

Comment cette blessure de la sorcière se manifeste pour toi ?

Généralement, tu vas contacter des difficultés à mettre en mot ce que tu fais par exemple dans ton marketing, ou pour créer tes offres.

Et il est très possible que tu t’empêches de parler ouvertement de certains sujets pourtant centraux dans ton entreprise – soit parce qu’il s’agit de sujets tabous dans notre société (comme l’argent, la sexualité, la spiritualité…) – soit parce que ce sont des sujets qui sont vulnérables pour toi.

Tu peux douter de la direction que tu désires prendre dans ton entreprise.

Tu peux aussi questionner ta légitimité, te sentir incapable de mener à bien tes projets ou te sentir comme un imposteur… malgré de nombreuses formations ou années de pratique. Ce qui t’empêche bien sûr d’augmenter tes prix ou de te montrer avec assurance.

En somme, le manque de clarté et le doute dominent. L’auto-sabotage peut aussi pointer le bout de son nez.

On parle de tout cela en détail dans cet épisode. Belle écoute.